mardi 3 mai 2016

Coup de coeur BD : LA VOIE DU SABRE de Mathieu Mariolle, Federico Carlo Ferniani et Jean-Paul Fernandez

La voie du sabre :

- tome 1 : Les cendres de l’enfance (mars 2013)
- tome 2 : Les braises de l’enseignement (octobre 2015)
- tome 3 : L’incendie de l’esprit (à paraître)

La série que je vous présente aujourd’hui est une adaptation du roman de Thomas Day, publié aux éditions Gallimard – Folio SF.

Cette adaptation met en scène un personnage historique, le maître de sabre japonais Miyamoto Musashi, dans un décor de fantasy avec des créatures mythiques.

Une histoire située dans le Japon médiéval et fantastique…

Pour parfaire l’éducation de son fils aîné Mikédi, alors âgé de douze ans, le chef de guerre Nakamura Ito le confie au rônin Miyamoto Musashi. Ce dernier se vante de n’avoir pas encore trouvé d’adversaire capable de le désarmer, et pour cause, il est considéré comme le plus grand maître de sabre de l’Empire.

Commence alors pour Mikédi un voyage long et éprouvant, durant lequel il va rencontrer Akiko, jeune fille mutilée, la souillon Naishi, la geisha Isheido, et bien d’autres personnages qui vont participer à son apprentissage.

Au cours de son parcours initiatique, Mikédi se rendra vite compte que l’apprentissage a souvent un goût amer, et qu’il est parfois très difficile voire impossible de faire des choix. Son maître, Miyamoto Musashi, va essayer de lui apprendre l’humilité et lui enseignera le devoir de ceux qui choisissent la voie du sabre, ainsi que les dilemmes et les sacrifices auxquels ils seront confrontés en empruntant ce chemin.

Le scénario de Mathieu Mariolle est très bien ficelé ; on y retrouve tous les éléments des intrigues historico-fantastiques : complots, romantisme, quête initiatique, combats,… le tout sur fond médiéval japonais criant de vérité, qui permet une immersion immédiate dans ce monde.

… illustrée d’une main de maître

La mise en scène de Federico Ferniani est époustouflante !

A l’instar de son héros qui maîtrise parfaitement le maniement du sabre, Federico Ferniani maîtrise à merveille l’art de la mise en scène.

Ci-contre l’une de mes planches préférées (planche 20 du tome 2). On peut y admirer la finesse des traits du dessinateur et la précision de l’encrage. Les décors dans les deux albums sont à couper le souffle ! Federico Ferniani nous transporte dans un univers fantastique, avec des scènes de bataille tout en puissance, pleines de mouvements et très travaillées. En outre, le soin apporté aux expressions des visages reflète à merveille les différents aspects de la nature humaine. Vous pourrez admirer une sélection de planches encrées (notamment les deux planches présentes dans cet article) lors du vernissage de l’exposition jeudi 5 mai à partir de 19h.

… En résumé, une très belle découverte !


Tous les ingrédients sont présents pour une excellente série : un scénario très bien ficelé et qui nous tient en haleine jusqu’au bout, des personnages aux caractères bien trempés, le tout illustré à merveille !

Pour moi, La voie du sabre a été l’une de mes plus belles découvertes de l’année dernière. J’ai pris énormément de plaisir à lire les deux premiers tomes, et j’attends avec beaucoup d’impatience la sortie du tome 3 qui achèvera la série. Alors, un conseil : si vous ne l’avez pas encore lu, courez l’acheter chez votre libraire préféré ! Tous les ingrédients sont présents pour une excellente série : un scénario très bien ficelé et qui nous tient en haleine jusqu’au bout, des personnages aux caractères bien trempés, le tout illustré à merveille !… En résumé, une très belle découverte !

Article: Marion Carémel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire